canopee3

Retour sur la visite de la mediathèque de la Canopée

Vendredi 20 mai, Rémi Nouvène, de la médiathèque Canopée-La fontaine, nous a accueillis pour une visite de ce nouvel établissement, qui a ouvert ses portes au public le mois dernier. À la Canopée, Rémi s’occupe entre autres des littératures de l’imaginaire. Même s’il n’avait pas de fusée le jour de la visite, ils nous a quand même fait rêver en nous présentant son lieu de travail ! En arrivant, nous avons brièvement croisé Romain Gaillard, le directeur, mais il est vite reparti boucler le planning de la semaine suivante (même avec des fusées et des imprimantes 3D, rien à faire, il faut quand même boucler ce satané planning !).

La médiathèque occupe un vaste espace de plus de 1000 mètres carrés sous le toit, dans l’aile Nord qu’elle partage avec quatre autres établissements, dont le centre hip hop La Place et la maison des pratiques artistiques amateurs, la MPAA. Tous sont tournés vers les cultures urbaines et conçus comme des incubateurs. Dans l’aile Sud, juste en face, se situe le conservatoire Mozart, dédié à la musique et à la danse. À l’étage de la médiathèque, un très beau bar, qui ne devrait pas rester longtemps vide. Cet environnement favorise de nombreux partenariats et synergies.

Ci4nvijUYAAs--s.jpg large

Après une préfiguration de quatre années, la médiathèque a enfin pu accueillir ses premiers usagers depuis avril. Ceux-ci ont accès à un fonds spécialisé sur les cultures urbaines et à des documents récents, orientés vers les loisirs et la vie pratique. En tout 30/35.000 documents et un taux de prêt très encourageant, qui invite l’équipe à faire de nouvelles acquisitions. Beaucoup de fiction dans les collections, avec une attention portée au fonds BD, particulièrement riche. Les romans datent tous d’après 1930 et aucune distinction n’a été faite entre les romans ados et adultes.

Qui veut lire les classiques les lira sur liseuse, grâce aux explications fournies par les bibliothécaires. Pour les irréductibles papivores, les ouvrages peuvent aussi être demandés à la réserve centrale et empruntés à la Canopée. L’accent est mis sur le numérique : à la Canopée, on trouve des imprimantes 3D, on peut faire de la découpe de vinyles et assister à des ateliers de modélisation 3D. Pas de fablab, en revanche, mais il n’en manque pas dans Paris (et puis, mine de rien, c’est cher, un fablab).

Un aperçu du premier espace de la bibliothèque

Un aperçu du premier espace de la bibliothèque. Les ateliers ont lieu ici et pas dans un espace séparé.

Lorsqu’on pénètre dans la médiathèque, on se trouve dans une première salle, vaste et claire, c’est l’espace 3C, pour créativité, connectivité et convivialité. Ici, on peut faire du bruit, boire du café. Un grand bar à manga est installé. Chaleureux, c’est le maître mot pour cet espace où ont lieu les animations. Le mobilier est conçu pour s’adapter, tout est sur roulettes, on peut aussi dérouler un grand écran pour les projections. Les bureaux d’accueil sont petits et triangulaires, disposés en quinconce, imaginés ainsi pour éviter la barrière des lourdes banques d’accueil comme on en connaît trop. On trouve là une borne de musique libre, où on peut écouter et télécharger de nombreux morceaux. Dans quelques mois, la borne proposera les dernières créations nées du centre hip hop voisin.

Développer un riche programme d’action culturelle est un souhait fort, partagé par l’ensemble de l’équipe. Le public qui est venu aux premières animations avait de cinq à soixante ans, voilà qui augure bien pour la suite ! L’offre, qui se met en place et sera renforcée à la rentrée, est variée : ateliers créatifs, jeux vidéos, animations autour du lancement de la grainothèque, heure du conte, etc. En ce moment, on peut voir dans cette salle une immense frise sur l’histoire des Halles, dans le cadre d’un cycle d’animations sur ce thème.

Côté jardin, on entre dans un espace dit froid, qui a été imaginé pour être un lieu plus calme. Une épaisse moquette inviterait presque à s’asseoir par terre s’il n’y avait pas des Fatboys partout et même un hamac ! Ici on vient se poser pour lire, sans pour autant être dans un silence de cathédrale. Ce serait mieux de ne pas boire trop de café, parce que la moquette gris souris est vraiment belle, mais on verra les usages, nous dit Rémi, pragmatique…

Le 2e espace de la bibliothèque, plus calme, avec le reste des collections adultes (comics, romans policiers, documentaires mélangés Adultes et Jeunesse)

Le 2e espace de la bibliothèque, plus calme, avec le reste des collections adultes (comics, romans policiers, documentaires mélangés Adultes et Jeunesse).

Enfin, la troisième et dernière salle est destinée aux enfants. À côté du vaste espace précédent, donnant sur l’église Saint-Eustache et le jardin, on a l’impression d’entrer dans un cocon, avec un mobilier coloré et adapté à l’hauteur des tout petits. Des poufs partout, là encore, pour pouvoir lire et s’amuser partout où on veut.

canopee2

L’espace jeunesse avec les collections fiction jusqu’à 11 ans

La bibliothèque est la plus ouverte du réseau parisien, nous a précisé Romain, avec quarante-deux heures d’ouverture hebdomadaires, dont le dimanche après-midi. Ils sont vingt dans l’équipe et des étudiants travaillent avec eux pour l’ouverture du dimanche. L’ouverture dominicale semble appréciée, mais l’équipe ne pourra déterminer les usages finement que dans quelques mois. Des partenariats avec les centres sociaux du quartier sont mis en place, c’est un travail essentiel pour les bibliothécaires que de toucher des publics qui ne viendraient pas spontanément à la bibliothèque.

Rémi nous a expliqué que l’équipe souhaite une co-construction de la médiathèque avec les usagers. En amont de l’ouverture, des focus groupes ont été réalisés avec un bureau spécialisé : des adolescents, des personnes qui travaillent dans le quartier et des habitants des Halles ont été sollicités. Leurs attentes ont été longuement écoutées. Les bibliothécaires leur ont aussi demandé d’évaluer plusieurs propositions pour la future médiathèque. Cette atmosphère participative est encore à ses balbutiements, après un mois seulement d’ouverture au public. Rémi a décrit ce qui sera un travail au long cours et qui commence maintenant par la création d’une ambiance participative : les usagers doivent savoir qu’ils vont être écoutés et bien accueillis (la ville de Paris a créé, un label, QualiPARIS). Le souhait de l’équipe est de pouvoir un jour co-construire l’action culturelle avec les usagers. Pour l’heure, les premières actions sont plus modestes : des réponses rapides sont faites aux suggestions d’achats et des questionnaires en fin d’animation sont distribués. Pour les vacances d’été, une grande carte du monde sera épinglée sur du liège, chacun pourra punaiser ses bons plans à la surface de la planète.

marquepage

Un dispositif simple pour recueillir les retours des lecteurs via les marque-pages

Développer le participatif à la bibliothèque, c’est aussi permettre aux usagers de s’approprier le lieu. Les usagers qui ont une idée d’atelier peuvent d’ores et déjà solliciter les bibliothécaires pour disposer du lieu. L’équipe se charge alors de la logistique et de la communication de l’événement. Et la communication, ils savent en faire, à la Canopée : un community manager a été recruté, il gère les réseaux sociaux (ici et ), mais aussi le blog, qui vous en dira plus sur ce beau projet qui vient de voir le jour !

Compte-rendu rédigé par Cécile Arènes
Photos : Cécile Arènes, Catherine Benod

Bonus : Pour en savoir plus sur le projet de la bibliothèque

Deux supports d’intervention rédigés par Romain Gaillard, directeur de la bibliothèque :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s